pensee du jour les chemins indigo developpement personnel

La fenêtre ouverte

J’ouvre les fenêtres ce matin et noooon, un bourdon rentre. Je me rue pour ouvrir les autres fenêtres et essayer de le diriger vers la sortie pendant que le chat se positionne afin de profiter au max de ce nouveau ‘compagnon de jeu’…

Le bourdon se coince entre un rideau et une fenêtre, il monte, il descend, il s’énerve mais rien n’y fait même si la fenêtre est ouverte à quelques centimètres de lui. Bon, je vaque à mes occupations et je lui souhaite de trouver la sortie.

Le bourdonnement incessant me fait réfléchir: j’ai devant moi un exemple typique de mon ancien comportement. Je me débattais dans mon petit monde sans voir la fenêtre, trop immense pour mon champ de vision rétréci par la peur, l’angoisse et les soucis. Je forçais les évènements qui me paraissaient bénéfiques avec une volonté de fer sans y voir plus loin que le bout de mon nez. J’ignorais souvent les signes qui, comme les bras d’un géant, me guidaient vers la fenêtre ouverte. Et je restais à me cogner contre la vitre mais avec la grande fierté de tenir les commandes de ma vie.

Et puis un jour j’ai commencé à lâcher un peu ces commandes et me laissé guider, pour voir. Petit à petit j’ai trouvé la fenêtre entre-ouverte. Et là, waow, le ciel est immense, l’air est frais et mon cœur est comme le soleil, il brille. Moi j’ai un cœur qui peut briller.

Je n’entends plus le bourdon, j’espère qu’il a trouvé la sortie. Quant à moi je continue à explorer le monde au-delà de la fenêtre…

Bonne journée à tous

XXX

pensee

Laisser un commentaire