a little story marrante

Il fait 29 degrés ici donc ma cervelle est liquéfiée, bonne excuse pour une petite histoire qui m’a fait rire et pour montrer que j’envoie dans les rosbifs autant que dans les froggies après hier .

Pour info mes juniors sont 50/50 ou rosbifs saignant et leur la langue maternelle est l’english. Ca fait 2 ans que nous sommes de retour en pays francophones et mon ainée est maintenant parfaitement bilingue avec des notes de ouf en français (j’assume totalement mon côté mère juive), pas comme sa mère.

Cependant il y a encore des moments où les subtilités de la langue de Molière lui échappent.

Enfant prodige : « Mamaaaaaan, j’veux mettre mon message sur mon portable mais ça marche pas, il est nul ce téléphone […, je coupe sur le râlage pré-ado sur les insuffisances du portable donné]. Il me dit de taper dièse, j’essaie mais j’arrive pas. Regarde, tu peux pas taper d-i-è-s-e »

Mère indigne : « Ben tu tapes dièse, c’est tout. »

Enfant prodige : « Mais je ne peux pas taper d-i-è-s-e [ton style Madame de Fontenay à qui on propose une casquette] »

Silence.

Mère indigne : « bouahahahahahah, la touche dièse, pas d-i-è-s-e bouahahahahahah. Hashtag quoi, bouahahahahahah »

Enfant prodige : « Non mais ils sont trop nuls dans ce pays, non mais franchement y peuvent pas dire hashtag comme tout le monde ! [ton style Madame de Fontenay constipée]

Silence.

Enfant prodige : « bouahahahahahah, dièse, bouahahahahahah »

Bonne après-midi

XXX

lula

Laisser un commentaire