nostalgie peur changement

Nostalgie..

Notre maison en Grande-Bretagne est vendu (on croise les doigts !) et en vérifiant un truc je tombe sur les photos de l’annonce en ligne. La nostalgie me prend : les couleurs, les papier-peints, les sols, la cuisine que j’ai choisi, les voisins sympas, les  concerts de fin d’année a l’école, les bbq entre amis… La vente de cette maison est la conclusion, apparemment définitive, du chapitre ‘London’ de ma vie, ma jeunesse en quelque sorte (my 20s and my 30s comme on dirait là-bas).

Cela fait écho au dilemme d’un de mes coachés, le désir de déménager mélangé à pleins d’émotions teinte son désir d’ombre et de lumière. Soyons clair, je souhaitais partir, je souhaitais vendre, je souhaitais passer à autre chose et maintenant, au moment du saut final je vacille. Ce sera l’affaire de quelques minutes je le sais bien et c’est pourquoi j’accepte mes émotions, elles font parties de moi, pas de honte à avoir.

J’ai beau être zen la peur de l’inconnu est quand même là. Maintenant quoi ? ai-je fait le bon choix professionnel ? la localisation? l’école? Vite, vite retournons à ce que l’on connait ? better the devil you know…ah non ! ma peur n’est pas si grande qu’elle me ferait oubliée que ce n’était pas toujours tout rose. De plus si mon intuition m’a amené jusqu’ici c’est ici que je dois être, je suis anxioptimiste.

La peur c’est de l’excitation sans respirer !

Pour moi la clé est de ne pas dénigrer mon passé, il y a avait du bon et du moins bon et cela fait de moi qui je suis. Puis de croire fermement à mon futur afin de faire ce que j’ai à faire aujourd’hui.

Et vous la nostalgie ça vous prend aussi de temps en temps ?

Carine

XXX

Laisser un commentaire